Imprimer

Joachim Florent

Écrit par Thierry Barbé. Posted in Classique

florent.jpg   Born in 1979 in Schaerbeek - Belgium

 

In addition to a master of science at I.N.S.A. de Lyon Joachim Florent studied  classical and jazz bass at the school of music in Villeurbanne and at the Paris Conservatory. Following Riccardo Del Fra ‘s teaching he graduated in 2006 obtaining the DFS of Jazz and improvised music. In 2007 he won the 1st istrumentist price at the national jazz competition of la defense.

 

Playing bass but not being a side man he is interested in questioning about instruments roles in music. Seeking for new sonic ways of making music he co-founded bands like the jazzcore trio JEAN LOUIS or RADIATION 10 and he works with finish musicians in the projects BELFIN Quartet and WHITE LIGHT.

Imprimer

Antonio Garcia Araque

Écrit par Thierry Barbé. Posted in Classique

 

  araque.jpg


         Antonio Garcia Araque,est né à Barcelona. Il commence ses études musicales a l’escolania de Montserrat, puis au Conservatoire Superieur de Barcelana avec Ferran Sala, où il reçoit les plus hautes mentions.

Il étudie ansuite à la  Hochschule de Vienna avec LUDWIG STREICHER.

Il entre  au TEATRO del LICEO et ensuite est admis comme soliste a l’ORQUESTA NACIONAL DE ESPAÑA,.

 

Il joue comme soliste avec de nombreux orchestres: SOLISTES DE CATALUNYA,ORQUESTA NACIONAL DE ESPAÑA, ORQUESTA SINFÓNICA DE BILBAO.  Il aime jouer  la Musique de Chambre avec de nombreuses formations:  CUARTETO BELLAS ARTES, ORQUESTA DEL CONSERVATORIO DE BARCELONA,ANTICS ESCOLANS, ORQUESTA CLÁSICA DE MADRID, ORQUESTA DE CÁMARA REINA SOFÍA, CUARTETO CASSADÓ, CÁMARA XXI,CUARTETO ENESCO,CUARTETO ARDITI,  avec   Katia et María Labèque…

 

Il a joué beaucoup de recitals solo,comme au Centro de Arte Reina Sofía; Fundación March, ; Congreso Europeo de Profesores de Cuerda (ESTA), Festival Internacional de Cadaqués, etc.

 

Il enregistre beaucoup en soliste à la RNE et RTVE.

ISur le plan pédagogique, il donne des cours dans toute  l’Espagne, et aussi en Sud-Amérique, France, Allemagne, Angleterre, Pologne... Il est professeur a la Cátedra de Contrabajo de la ESCUELA SUPERIOR DE MÚSICA REINA SOFÍA,  avec LUDWIG STREICHER, Reiner ZEPPERITZ, et maintenant avec DUNCAN MACTIER. Il est professeur principal à au  Conservatorio Superior de Música de Catalunya.

 

 

 

Imprimer

Marina Pacowski

Écrit par Thierry Barbé. Posted in Classique

     

marina.jpgProfesseur de Direction de Chant et d'Accompagnement, titulaire du Certificat d'Aptitude, Marina Pacowski, enseigne au CRR Maurice Ravel Bayonne Côte Basque.

 

Elle étudie le piano avec Ada Labèque, puis avec Alain Motard au CNR de Bordeaux, y obtient son prix, et suis des stages de perfectionnement auprès de Bruno Rigutto. Elle entre ensuite dans la classe d’accompagnement d’Angéline Pondepeyre au CNR de Rueil-Malmaison, où au terme d’un enseignement d’une grande qualité artistique et humaine, elle est gratifiée d’un premier prix à l’unanimité. Parallèlement, elle reçoit les médailles d’or à l’unanimité d’Ecriture et d’Analyse, ainsi que le Prix de composition décerné par la Sacem, dans la classe de Péio çabalette au CNR de Bayonne.

 

Elle remporte ensuite le Concours International du Belvédère, à Vienne (Autriche), dans la catégorie Direction de Chant, ainsi que le concours annuel organisé par l’Opéra National du Rhin pour être pianiste chef-de-chant  des Jeunes Voix du Rhin durant une saison.

En tant que chef-de-chant, elle a collaboré avec les chefs d’orchestre Friedrich Pleyer, à l’Opéra Royal de Wallonie en Belgique (La Dame de Pique de Tchaïkovski), Stéphane Cardon, à la Gare du Midi à Biarritz (La Veuve Joyeuse de Lehar), Marc Tardue, au Coliseu de Porto au Portugal (Carmen de Bizet), Dejan Savic, à l’Opéra National du Rhin (Hänsel und Gretel de Humperdinck), Alexander Martin, à la Filature de Mulhouse (Rapt of Lucretia de Britten).

 

Concertiste, elle a  notamment joué en soliste avec orchestre le Concerto pour piano de Péio çabalette « La chambre d’amour » (Direction Xavier Delette, ), au Kursall à San Sebastian, au Grand Théâtre de Saint-Quentin en Yvelynes, à la Gare du Midi, au Festival Musikaste à Renteria en Espagne, a été invitée au sein de l’ensemble FA (Dir. Dominique My) pour un concert à la salle Gaveau, joue le 1er piano dans les Carmina Burana (version pour 2 pianos, percussions), dirigée par Didier Benetti, avec le Grand Chœur Orpheo Pamplones à l’Atrium de Dax.

 

Passionnée de musique de chambre, elle participe à de nombreux concerts, et jouera prochainement dans le « Quatuor pour la Fin du Temps » de Messiaen avec les solistes de l’Orchestre Régional- Bayonne -Côte –Basque.

Cultivant l’éclectisme, elle s’illustre également dans le récital de piano solo (l’Heure Musicale au Colisée à Biarritz, au Domaine de Baroja à Anglet…etc), dans des spectacles avec des comédiens, ou encore dans le jazz  qu’elle pratique en tant que chanteuse.

Elle éprouve une affection particulière pour la contrebasse, instrument qu’elle côtoie depuis des années, en particulier au festival de Capbreton, à travers de belles rencontres avec des musiciens de tout horizons artistiques.   

 

 

 

 

Imprimer

Jean Bardy

Écrit par Thierry Barbé. Posted in Classique

    Né le 3 mars 1957 à Soisy sous montmorency (95)

1970 Etudes de guitare classique au conservatoire, puis je commence à jouer dans diverses formations de Rock et de "Jazz Rock" à la Guitare Basse
1977 Etudes de Contrebasse au conservatoire d'Eaubonne (95) avec Mr.A.Gaudillat (Orchestre de Paris).
1979 je commence à travailler avec des orchestres de Be-Bop dans divers Clubs de Jazz, tel le Petit Opportun, Le caveau de la montagne, Le caveau de la Huchette, le Cardinal paf, le River Bop !
(Merci encore à Bertrand Bishop, Jean-Claude Souberbielle, Philippe Poles et Pierre Brunel)

1985/86 Etudes d'harmonie-contrepoint avec Julien Falk

Parmi les musiciens français j'ai notament travaillé avec ou accompagné

Roger Guérin, Michel Deviler, Christian Garros, G.Arvanitas, Guy Laffite, Charles Bellonzi, André Ceccarelli, Alain Jean-Marie,
Frédéric Lodeon, Michel Grailler, Aldo Romano, Kenny Clarke, Gérard Badini, Jean-lou Longnon, Eric Lelan, Zool Fleischer, Henri Florens, Marc Ducret, Malo Valois, Michel Perez, Andy Emler, Antoine Hervé, Denis Badault, Laurent Cugny, Nguyen Lê, Laurent Dewilde, François Rauber, Barney Wilen, Boulou Férré, Arnaud Mattei, François Chassagnite, François Rilhac, Patrice Caratini, André Hodeir, Simon Goubert, Lionel Benhamou, Louis Winsberg, Bernard Maury, Manuel Rocheman, Gilles Réa, Jean-Pierre Como, Paco Sery, Stéphane Guillaume, Sylvain Beuf, Baptiste Trottignon, Pierre de Bethman, Julien Loureau, Bojan Z, Richard Galliano, Eric Barret, Olivier Témmime, Elizabeth kontomanou, Franck Tortiller, Jean-Michel Pilc,

Parmi les musiciens américains et européens j'ai notamment joué avec :

Pepper Adams, Glenn Ferris, Roy Haynes, Steve Grossman,
Sonny Stitt, Art Lande, Benny Bailey, Benny Powel, Clifford Jordan, Chet Baker(87-88), Jimmy Cobb, Nat Adderley, Johnny Griffin, Sal Nestico, Ritchie Perry, Harold Danko, Dee Dee Bridgwater, Jr. Montrose, Lee Konitz, Horace Parlan, Ernie Watts, Bruce Williamson, Oliver Johnson, Georges Brown, Idriss Muhamad, Al Levit, Jimmy Gourley, Jaky Terrasson, Andy Laverne, Peter Leitch, Bill Dobbins, Rachel Gould, Lavelle, Lloyd McNeill, Judie Niemack, Michelle Hendricks, Stéphanie Crawford, Kim Parker, Jo-lee Wilson, Sarah Lazarus, Teddy Charles, Flavio Boltro, Paolo Fresu, Nicola Stylo, Mathieu Michel,Tim Hagans, Steve Potts

1990: Rencontre et travaille avec la Danseuse et Chorégraphe Léna Blou.
En 1995 Léna crée au Centre des Arts de Point- à Pitre (Guadeloupe) une chorégraphie solo sur une de mes musiques.Un projet en commun est toujours dans le coins de nos deux têtes.
1990/91 j'ai reçu une bourse de recherche et création "Léonard de Vinci"/ Villa Médicis hors les murs du Ministère des affaires étrangères pour un séjour d'une année aux Etats-Unis (New York) durant lequel je compose et enregistre mon premier album en tant que leader "Chansons"(label Bleu Citron)

De retour en France je forme un quintette avec lequel je me produit régulièrement, Actuellement membre du Quartet de la Chanteuse Hildegarde Wanzlawe, et de mon propre quartet (Manuel Rocheman,Mathieu Chazarenc, Stéphane Guillaume)

2000 compose pour le théatre et la compagnie "les Affranchis" sur des nouvelles d'Anton Tchekov, mise en scène de Pierre Hoden, création dans les scènes nationales et les centres dramatiques nationaux. La Filature (Mulhouse), Le Fanal (Saint Nazaire), Le Theatre Gérard Philippe (Saint -Denis), Le Forum Culturel (Le blanc-Mesnil);
2005: Composition de la musique pour le film "On (y) travaille" de Sophie Thouvenin.
Composition de musique pour le theatre "Le vol au dessus de l'océan/L'importance d'etre d'accord"(B.Brecht) mise en scene de Pierre Hoden
2006: Composition de musique de theatre "Le proces de Lucullus" (B.brecht) mises en scène de Pierre Hoden
2006/ 2007: Composition de musique de theatre " La femme Accéphale" / Jaques prévert, mise en scene et création de katel borvon, avec Dominique patuelli.
2007/2008: Composition de musique de theatre " Valérie besançon" / Nouvelles de Anton Tchekov, mise en scene et création de Valérie Besançon
Imprimer

Michel Benita

Écrit par Thierry Barbé. Posted in Classique

Né le 29 juillet 1954 à Alger, Michel Benita arrive en France cinq ans plus tard. Il étudie d’abord la guitare puis la contrebasse au conservatoire de Montpellier. Sa carrière professionnelle débute en 1976 avec des musiciens habitant la région, tels que Jean-Marc Padovani, Guy Lafitte ou Bill Coleman. Ouvert à toutes les propositions et prêt à se déplacer n’importe où, il multiplie les rencontres, de festival en festival : avec Henri Texier notamment, mais aussi Michel Mare, Hervé Bourde ou Colette Magny. En 1981, il s’installe à Paris. Sa réputation déjà solide, sa maîtrise absolue de l’instrument, ainsi que son toucher fin et subtil, séduisent de nombreux musiciens : Eric Barret, Aldo Romano, Daniel Humair, Enrico Rava, André Ceccarelli, Michel Portal mais aussi Archie Shepp, Horace Parlan, Kenny Werner ou Peter Erskine… En 1986, François Jeanneau, avec qui il avait joué dans un quartet rassemblant Marc Ducret et Tony Rabeson, l’engage dans le premier Orchestre National de Jazz. Il effectue avec lui de nombreuses tournées, en Europe et en Afrique, enregistre un double album et côtoie quelques invités de prestige : John Scofield, Mc Coy Tyner et Gil Evans. A partir de 1988, Michel Benita débute sa carrière de leader. Il signe ses propres compositions dans un quartet auquel participe la pianiste Rita Marcotulli. Deux ans plus tard, il enregistre son premier album sous son nom pour label Bleu intitulé Préférences, avec Dewey Redman (s), Rita Marcotulli (p) et Aldo Romano. Le quartet ainsi créé se produira en Suède, à Paris et en Italie. En 1994, il sort un deuxième album. Par ailleurs, Michel Benita poursuit les rencontres et les expériences, avec Nguyên Lê, Erwin Vann et Simon Goubert, mais aussi Jean-Michel Pilc ou Nelson Veras. En 1995, il intègre le groupe Palatino qui réunit Paolo Fresu (tp), Aldo Romano (dms) et Glenn Ferris (tb) et enregistre pour Label Bleu.

On the European jazz scene, Michel Benita is neither the most vehement nor the most intrusive double bass player around. Some speak of honesty in his consideration for others.
His path, attachments, partners reveal a musician of commitment and fidelity, curiosity and enthusiasm. Living in Paris in the early 1980s, he did everything he could to catch up, and he multiplied his experiences and dragged his instrument around to all those who called on his services. The names of the jazzmen with whom he played in those early years would compile a Who’s Who of jazzmen who played in France, where expatriate American legends (Lee Konitz, Archie Shepp…) played side by side with sure European values (Daniel Humair, Bobo Stenson, Enrico Pieranunzi…), and where his future friends of always (Peter Erskine, Aldo Romano, Nguyên Lê…) played in one-night stands with musicians just passing through.
A tough school but a good one, traveling from club to club and on the road, a school that freed Michel’s fingers from the constraints of technique and earned him the reputation of one of the most promising bass players around. So he was naturally asked to play in the first Orchestre National de Jazz which, under the direction of François Jeanneau, brought together the cream of a new generation of French musicians in 1986.
Other friendships dating back to this time have never stopped producing beautiful music: the Italian pianist Rita Marcotulli, whom Michel met in 1987 and whom he asked to participate in his first quartet alongside Dewey Redman, a little known giant and long time companion of Ornette Coleman (two albums for Label Bleu);

Plus d'articles...

Dernières revues

Revue 56 Revue 57

En ligne